Le Promontoire du Songe, par la Cie La Structure

Samedi 12 octobre à 20h30 - salle André Thivet

le programme ANIMATION

Texte de Victor Hugo, mise en scène de Philippe Berling, avec Ivan Dmitrieff.
Après plusieurs ateliers auprès des habitants du territoire, et une représentation réservée aux scolaires, Ivan Dmitrieff et Philippe Berling vous proposent ce spectacle exceptionnel, tant par la beauté du texte que par la performance d’Ivan Dmitrieff.
En partenariat avec la DRAC Auvergne - Rhône-Alpes
Adultes 7 € moins de 18 ans Gratuit

Le texte

Fin 1863, Victor Hugo écrit Le Promontoire du songe , texte en prose resté relativement confidentiel, publié pour la première fois intégralement en 1937 seulement, par l’Imprimerie Nationale. Hugo raconte l’un de ses "profonds souvenirs", la vis ite qu’il rend en 1834 à son ami Arago pour regarder la lune dans le nouveau télescope de l’Observatoire de Paris, "une lunette qui grossit quatre cents fois". Il dit n’avoir d’abord rien vu, rien "qu’un trou dans l’obscur". Et puis la lumière du soleil co mmence à lui permettre de distinguer des reliefs, le volcan appelé le Promontoire du songe, ce qui déclenche immédiatement une succession d’émotions et de visions qu’il nomme "secousse du réel". A partir de ce choc primordial, cet "acte" au sens psychanalytique du terme, qui donc le bouleverse et le transforme, il déborde littéralement, foisonne, prolifère, se fait voyant et nous donne des pages admirables sur la nécessaire puissance du rêve, de la création artistique, de l’imagination, de l’insaisissable.. . Le Promontoire du songe est un vibrant manifeste pour la liberté absolue des créateurs, des précurseurs, des aventuriers de l’esprit, ceux qui explorent vaillamment la "mappemonde de l’ignoré", "nous rappelant que nous avançons dans l’inconnu" comme l’é crit Annie Le Brun, préfacière de la dernière édition du texte dans la collection L’Imaginaire de Gallimard (2012).

Le spectacle

Le spectacle est en cours de répétitions... Nous avons commencé à reprend re le mouvement, la démarche de Hugo : partir du con cret pour aller très vite et très fort dans son délire verbal, et produire des images, des sensations, des émotions dans la plus grande liberté. Et offrir le territoire le plus vaste à l’imaginaire du spectateur. Ivan joue comme s’il était la réincarnati on de Victor Hugo. Il raconte cette expérience astronomique avec différents objets et partenaires que nous avons choisis pour leur beauté, leur singularité et pour la qualité de leurs âmes. Par exemple, il joue avec l’ancêtre du PowerPoint, c’est à dire un petit théâtre d’ombres dans une grosse caisse d’harmonie municipale, avec une flûte turque, un gong chinois, une sélénite, une mer de pongé de soie, un rhinocéros, la boule d’un escalier géant, un téléphone araignée, des boules de billard, une dame - jean ne, une échelle de Jacob... Le spectacle est accessible à tous les publics à partir de 9 ans et pourra être suivi et précédé de toutes sortes de rencontres autour de la lune et des étoiles, de la poésie, de la création artistique ou de la liberté que Vict or Hugo a placée au dessus de tout... Le spectacle est conçu pour être joué dans toutes sortes de lieux avec des jauges variables et pour unique contrainte l’occultation de la salle. Il pourra se donner dans les lieux les plus éloignés des pratiques cultu relles.

L’interprète

C’est Ivan Dmitrieff qui m’a fait connaître ce texte qu’il avait envie de jouer. Ivan est poète, photographe et comédien. Il écrit des poèmes pour les dire en public, les "performer". Il maîtrise à la fois l’art de l’aède et celui d u rhapsode. Pour ses œuvres photographiques, il compose des tableaux abstraits, des visions, en dénichant sur les murs, les sols, bref ce qui est le plus accessible et concret, ce qu’il cadre dans son objectif, exactement comme ce que fait et décrit Victor Hugo.

Philippe Berling, décembre 2017